Afin d’utiliser les plantes efficacement pour vous soigner, voici quelques petites choses à savoir.

Viser le bon problème et ne pas en causer

comprendreplanteLorsque nous désirons nous soigner à l’aide des plantes, il est important de commencer par connaître la source de notre problème. Il faut donc obtenir un diagnostic que seul un médecin peut établir (au Québec du moins). Certains troubles de santé peuvent présenter des symptômes similaires, mais ne provenant pas de la même origine. En connaissant l’origine du problème, vous êtes à même de cibler la bonne plante. Cela peut sembler évident, mais beaucoup de personnes se tournent vers les produits naturels avec des symptômes, inquiétants, sans en connaître la source.

Aussi, si vous avez une maladie ou prenez des médicaments (même ceux faciles à oublier tel que la pilule contraceptive) il faut en tenir compte. Les plantes sont formées de molécules qui, tout comme les médicaments de synthèse, prennent un chemin précis dans le corps. Elles peuvent donc avoir un effet nuisible chez une personne ayant une maladie, ou interagir avec la prise de médicament en amplifiant, diminuant, ou en annulant leurs effets ou en causant l’apparition d’un nouveau problème dû à une combinaison chimique défaillante. Renseignez-vous avant de prendre une plante ou un produit naturel.

J’en perds mon latin : la classification des plantes

Nous connaissons généralement les plantes sous leurs noms communs ( vernaculaire) et certaines en ont toute une ribambelle. Toutefois, lorsque nous désirons nous soigner avec une plante, il devient important d’être précis, car il en existe plusieurs espèces. Afin de bien classifier les plantes, les botanistes on établit la nomenclature binaire (le nom de la plante se présente en 2 noms) et en latin.

Le premier mot présente le genre qui est un groupe de plantes (répondant à certains critères) sous lequel se retrouvent différentes espèces présentant plusieurs similitudes entre elles. Les plantes classées sous un même genre vont varier en effets thérapeutiques, car chaque espèce présentera une composition et une teneur en principes actifs (composants chimiques) différentes.

Le deuxième mot présente l’espèce. Une espèce est un ensemble de plantes regroupées sous certains critères dont, leur ressemblance et leur hérédité communes.

lavender-bouquetPar exemple, si l’on prend la lavande on se rend compte qu’il en existe différentes espèces tel que : Lavandula stoechas (Lavendula Stoechade) Lavandula spicata (Lavande Aspic), Lavandula angustifolia (Lavande officinale ou Lavande vraie), etc. Comme vous pouvez le constater, elles sont classées sous le genre lavandula, mais chacune est attribuée à une espèce différente. En ayant le nom complet de la plante que vous désirez utiliser vous êtes en mesure de vous procurer la bonne.

Continuons avec la lavande. Si vous désirez profiter des effets calmants de la lavande, il est important de savoir que c’est la Lavande vraie (Lavandula angustifolia) qui possède cette capacité car elle est, en autre, riche en certains esters (principes actifs) aux vertus sédatives. Si vous ramenez de la Lavande Stoechade (Lavandula stoechas ) vous ne bénéficierez pas de ses effets calmants, car cette lavande est riche en d’autres types de principes actifs qui agissent à un tout autre niveau. Quoique semblables, ces deux plantes ne s’utilisent pas du tout de la même façon.

Si l’on vous recommande une plante ou que vous lisez sur l’une d’elles et que vous désirez l’essayer, prenez le temps de connaître son nom latin. Assurez-vous aussi de retrouver ce nom sur les produits que vous achèterez (étiquette, liste d’ingrédients). Si une compagnie ne le mentionne pas, n’achetez pas.

Partie de la plante utilisée

Pourquoi fait-on une infusion de plantes avec ses fleurs, alors que pour une autre on utilise ses feuilles ou ses racines? Parce que les principes actifs d’une plante ne sont pas nécessairement présents dans toute la plante. Sur certaines plantes les principes actifs seront dans les sommités fleuries, alors que ces feuilles ne présenteront que peu d’intérêts thérapeutiques, tout comme une même plante peut présenter des effets différents d’une partie à l’autre. Prenons l’exemple du Pissenlit (Taraxacum officinale). Le Pissenlit est couramment utilisé en phytothérapie, car il présente des bienfaits sur le système digestif, le foie et les reins. Toutefois, il faut savoir que la feuille est diurétique alors que la racine agit plutôt sur le foie. Si vous désirez obtenir un effet diurétique, mais que vous prenez la racine, vous n’obtiendrez pas l’effet recherché.

Généralement, les bonnes compagnies offrant des plantes et produits indiqueront quelle partie de la plante a été utilisée pour faire leur préparation, tout comme un bon professionnel en santé alternative sera vous conseiller selon votre demande. Si vous désirez faire pousser vos plantes vous-mêmes, prenez le temps de vous informer et de bien cueillir les bonnes parties dont vous avez besoin.

Sous quelle forme prendre la plante (forme galénique) et la posologie

small-4Lorsque vous décidez de prendre une plante, informez-vous sur la meilleure manière de la consommer. Certains principes actifs sont plus faciles à extraire dans l’eau (tisane, décoction) comme d’autres préféreront l’alcool. Généralement, si vous achetez un produit ou une plante, les bonnes compagnies auront choisi ou vous suggéreront des formes galéniques efficaces en fonction des plantes choisies. Prenez également le temps de vous renseigner sur la posologie à prendre pour obtenir de bons résultats. Une trop petite ou trop grande consommation ne vous servira pas, tout comme une utilisation à long terme de certaines plantes pourrait s’avérer nuisible. Renseignez-vous pour savoir quelle quantité prendre, et pendant combien de temps.

Préférez la qualité

Ne couper par sur la qualité lorsque vous désirez vous soigner naturellement. Une plante ayant subi un mauvais séchage, ou ayant été cueillie au mauvais moment peut perdre de ses principes actifs et donc, compromettre son potentiel thérapeutique. Une bonne compagnie tiendra compte de ses aspects pour vous offrir des produits efficaces. De plus, il est recommandé de prendre des plantes biologiques, car celles-ci sont dépourvues de pesticides, herbicides, etc. Je vous recommande d’acheter vos plantes dans les herboristeries et magasins d’aliments naturels. Dans ces magasins spécialisés, vous pourrez obtenir l’avis de professionnels ayant une expérience leur permettant de vous diriger vers les compagnies offrant des produits de qualité.

Sources :

Espacepourlavie.ca. [Site] Nomenclature des plantes
Nicole, Maurice (2010-2011). [Notes de cours], Aromathérapie. Institut d’aromathérapie scientifique.
Genest, Réjean (2008). La botanique [Notes de cours], Académie Herboliste.
Passeportsanté.net (2011). [Site] Lavande

Share This