© Mélanie Morin (Kewenlunub) anciennement parues sur le site le Temple du serpent, et revues en mars 2020 pour Magia-Naturae.com

Qui n’aime pas lever les yeux au ciel, pour regarder la lune qui brille dans toute sa splendeur? La lune ne nous laisse pas indifférents, et ce n’est pas pour rien que l’humain à chercher à s’y rendre pour la voir de plus près. Encore aujourd’hui, les éclipses, et autres phénomènes entourant la lune, attirent petits et grands. Les événements sont même maintenant filmés et diffusés en direct sur le web.

Dans une pratique païenne, la lune occupe une place très importante. Elle représente l’aspect féminin (le soleil représente le masculin) et symbolise la grande déesse. On l’associe à l’eau avec laquelle elle partage plusieurs points communs. La lune dégage une énergie qui nous influence et influence notre belle planète, et travailler avec son cycle au niveau spirituel est une belle manière de se connecter à cette vibration naturelle.

Les phases de la lune sont importantes, en magie, car elles apportent toute une énergie différente avec laquelle le praticien voudra s’harmoniser et travailler rituellement parlant. Ces phases forment un cycle, une lunaison, qui démarre à la nouvelle lune pour aller vers la lune croissante, pour aboutir à la pleine lune, puis pour commencer à décroitre jusqu’à la lune noire. Ensuite elle recommence sa lunaison avec la nouvelle lune, etc. Ce cycle dure 29.53 jours.

Voici les différentes phases de la Lune et leur importance sur la magie.

Lune noire
C’est le moment, tout à la fin de la décroissance de la lune (après le tout dernier croissant). Cette période dure 1.5 à 3.5 jours selon la longitude écliptique. Plusieurs païens voient cette phase comme en étant une de repos où l’on ne pratique pas de rituel. Pour ma part, j’associe la nuit sans lune à la noirceur fertile de la terre où l’on entame une réflexion. La noirceur du vide nous permet de sauter en nous, afin d’aller chercher des réponses à mettre en lumière pour agir ensuite.

Exemple de rituels à pratiquer à la nuit sans Lune
-Rituel pour entamer une réflexion/introspection
-Rituels pour lâcher prise ou se défaire d’un élément négatif.

Nouvelle lune/Dark moon

La lune se trouve entre la terre et le soleil. Pendant cette phase, elle n’est pas vraiment visible à l’œil nu. Certains disent que c’est là que commence à naitre le premier petit bout de croissant. C’est le début, le commencement. C’est un moment idéal pour débuter des projets, faire naître des choses.

Exemple de rituels à pratiquer à la Nouvelle Lune
-Rituel pour débuter un projet, une relation…

Lune croissante

La lumière du soleil se fait de plus en plus présente sur la Lune. C’est un moment idéal pour l’accroissement des choses et le développement de nouveaux projets. Nous sommes encore dans le commencement, mais aussi dans les projets déjà entamés. C’est aussi un très bon moment pour la créativité.

Exemple de rituels à pratiquer à la lune croissante
-Tout rituel pour faire grandir (et donner de l’expansion) à de nouveaux projets
-Tout rituel relié à la créativité et à l’imaginaire.

Pleine lune

Après avoir grandi, la lune est maintenant à sa pleine maturité. C’est un moment très fort d’un point de vue énergétique et c’est le moment idéal et favorable à toute pratique. Si votre besoin rituel n’est pas facile à atteindre, il peut être intéressant de choisir ce soir pour aller chercher plus d’énergie.

Exemple de rituels à pratiquer en Pleine Lune
-tous les rituels sont indiqués


Lune décroissante

Après avoir atteint son apogée à la pleine lune, celle-ci commence à diminuer en énergie.  C’est un moment propice pour bannir des choses et se débarrasser de ce dont on ne veut plus dans notre vie.

Exemple de rituels à pratiquer à la Lune décroissante
-Rituel de bannissement et d’exorcisme
-Rituel pour chasser une mauvaise habitude et lâcher-prise

Share This